Créer un site internet

Ecole Sainte-Thérèse

Ecole Sainte-Thérèse

Ecole Sainte-Thérèse, une école qui croit en l'avenir.

MESURES SANITAIRES. Circulaire 8033

 

A partir de ce lundi 29 mars inclus et jusqu’aux vacances de printemps (Pâques) :


Dans l’enseignement primaire et secondaire ordinaire et spécialisé, la notification du CODECO prévoit la suspension des cours en présentiel. Les examens et les épreuves de qualification qui étaient prévus peuvent toutefois être organisés.
Nous ne demandons pas d’organiser l’enseignement à distance pendant cette période. Nous demandons en revanche que les équipes restent disponibles pour les élèves qui auraient besoin d’un soutien à distance.


Les élèves sont présumés en absence justifiée.


Chaque établissement devra organiser un accueil des élèves régulièrement inscrits dans l’établissement pour lesquels aucune autre solution alternative de garde n’est possible pour les parents sans mobiliser des personnes à risque 1. Il doit être fait appel au maximum à la solidarité des parents à cet égard.


Dans ce cadre, la direction de l’établissement demandera aux parents de se signaler en vue de prévoir l’encadrement nécessaire à cet accueil. Des listes journalières de présence seront établies. Les élèves pour lesquels les parents n’auraient pas expressément déclaré leur présence à l’école, seront néanmoins accueillis.
 

Il sera alors demandé aux parents de confirmer la présence de leur enfant pour les jours suivants.
Je précise que l’organisation de cet accueil ne doit être prévu que jusqu’au 2 avril inclus. Il ne sera en aucune manière demandé aux établissements scolaires d’assurer un service d’accueil minimal lors des vacances de printemps (Pâques).


Dans l’enseignement maternel, le CODECO a opté pour le maintien des leçons en présentiel.
Ce choix peut s’expliquer par le fait que les contaminations dans l’enseignement maternel sont nettement moins élevées que dans l’enseignement primaire et secondaire, malgré un testing fortement renforcé des 0-6 ans depuis février.


Il pose par contre des problèmes très complexes sur le plan organisationnel pour les directions et soulève des questions d’égalité de traitement entre les membres du personnel.
Je sais que vous êtes également nombreux à vous interroger sur le sens de la décision dès lors que toutes les autres les mesures prises visent à limiter les contacts.
Je ne peux que comprendre et entendre ces interpellations.
Je tiens également à souligner avec force que l’enseignement maternel est un enseignement à part entière et ne peut être assimilé à une garderie géante. Ce niveau a été récemment doté d’un référentiel des compétences initiales. Il constitue à mes yeux une des étapes-clé d’un parcours scolaire réussi et je n’ai de cesse d’encourager la fréquentation maximale du maternel dans l’attente d’obtenir un abaissement de l’âge de l’obligation scolaire à 3 ans.


Les membres des personnels de l’enseignement maternel méritent le plus grand respect pour les missions éducatives déterminantes qu’ils accomplissent ou contribuent à accomplir, et non parce qu’ils surveillent les enfants pendant que les parents travaillent.


Considérant ces différents éléments, tout en restant loyale à la décision prise au niveau interfédéral, je vous invite, lors de la semaine du 29 mars au 2 avril, à limiter autant que possible les contacts dans l’enseignement maternel.


Concrètement, cela implique d’organiser l’accueil des élèves régulièrement inscrits mais de :


- Ne pas prévoir d’activités pédagogiques impliquant l’acquisition de nouvelles compétences ;


- Inviter les parents à garder au maximum leurs enfants à la maison ou à trouver des solutions de garde alternatives ne mobilisant pas des personnes à risque afin de participer à l’effort collectif de limitation des contacts (l’obligation scolaire ne sera pas contrôlée pour les 3èmes maternelles).


Pour conclure sur une note plus positive, je vous informe que l’objectif poursuivi reste bien la reprise à 100% en présentiel des élèves dès le 19 avril prochain. Les règles sanitaires à mettre en œuvre dans le cadre de cette rentrée vous seront communiquées au début de la semaine prochaine, après concertation avec les experts sanitaires et les acteurs institutionnels de l’enseignement.

Pour le vendredi 26 mars, 14h00, au plus tard, nous demandons donc aux parents qui ne peuvent garder ou faire garder les enfants, de nous envoyer un mail à estchatelet@gmail.com ou nous contacter au 071 382818, afin de signaler la présence de leur enfant.

Veuillez stipuler son nom, son prénom, sa classe.

Pour la garderie du matin, veuillez préciser l'heure d'arrivée de votre enfant.  


Pour l’implantation de Ste-Thérèse, il faudra uniquement passer par la porte de la rue de Fleurus pour rentrer dans l’établissement.

La remise des lasagnes, est reportée après les vacances. Une date et un horaire vous seront  proposés.

La remise des bulletins prévue ce jeudi 1 avril est aussi reportée après Pâques.

Merci de votre compréhension.

 

RAPPEL

N'oubliez pas - vos réservations pour les lasagnes, jusqu'au 26 mars (dernier jour).

                       - vu les nouvelles mesures sanitaires annoncées par le gouvernement, ce mercredi 24 mars, la distribution des lasagnes est reportée  après les vacances de Pâques, une date vous sera communiquée à la rentrée.

                       - Vos commandes pour les photos, jusqu'au lundi 19 avril (dernier jour) - Implantation de Châtelet.

Décision du ministère.

 Mars 2021

Chers parents,

Vous avez peut-être appris que dans le cadre du plan de relance économique de l’Union européenne, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles allait disposer d’une enveloppe de 300 millions d’euros afin de rénover les écoles.

En soi, il s’agit d’une excellente nouvelle, tant les besoins sont importants dans toutes les écoles. Nombre de bâtiments scolaires ont un besoin urgent de rénovation et de travaux d’adaptation pour tendre vers une meilleure efficacité énergétique. En effet, toutes les écoles devront réduire drastiquement leur consommation d’énergie d’ici 2035 pour la Wallonie et 2040 pour Bruxelles. Et cela va représenter un coût gigantesque !

Malheureusement, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et son ministre des bâtiments scolaires Frédéric DAERDEN s’apprêtent à répartir ces moyens de façon totalement injuste entre les écoles. Pour le dire simplement :

->Le réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (athénées,…) qui scolarise 15% des élèves devrait bénéficier de 58,6% des moyens, soit 176 millions d’euros pour ses écoles.

->Les communes et les provinces qui accueillent 35% des élèves bénéficieraient de 22,9% des moyens, soit 69 millions.

->l’enseignement libre auquel appartient l’école de votre enfant et dans lequel sont inscrits 50% des élèves ne bénéficierait que de 18,5% des moyens, soit 56 millions pour rénover les bâtiments.

Montant par élève fréquentant une école :

Wallonie-Bruxelles Enseignement

Communale / Provinciale

Libre

1150 euros

199 euros

111 euros

Ce plan est totalement inacceptable dans la mesure où il ne respecte pas le principe prévu par la Constitution belge qui dit qu’« un élève doit être égal à un autre élève ». Cette situation est d’autant plus choquante qu’il ne s’agit pas de la première inégalité en la matière. Ainsi, notre établissement dispose de la moitié des ressources financières de celles d’une école de Wallonie-Bruxelles-Enseignement pour son fonctionnement (nettoyage, entretien, sanitaires, chauffage et électricité, achat de bancs et de chaises, matériel pédagogique, manuels, salaires d’ouvrier et secrétaires…)

Nous payons tous des impôts et il nous paraît normal que ceux-ci servent à financer de façon juste l’école de votre enfant. Devant cette situation totalement inacceptable, nous avons choisi de soutenir la mobilisation lancée par l’enseignement catholique[1] afin de réclamer au gouvernement une répartition juste des fonds pour la rénovation des écoles. 

Nous vous remercions de nous avoir lu et vous prions de recevoir, Chers parents, nos plus cordiales salutations.

[1] Le Secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC), les associations de directeurs d’écoles et l’Union francophone des associations de parents de l’enseignement catholique (UFAPEC)

Inscription dans le secondaire

Pour les élèves de 6ème, les inscriptions dans une école débuteront le 1 février jusqu'au 5 mars inclus.

Lien vers quelques explications

http://inscription.cfwb.be/

 
 
 
 

 

2 implantations :

 

Enseignement Fondamental : SAINTE-THERESE
 
Rue de Fleurus, 95
 
Châtelet
 
Tél  : 071/38-28-18
 

Enseignement Fondamental : SAINT-GERY

 Rue des Potiats, 29 

Bouffioulx

Tél  : 071/40-49-94